Le Maroc, pays des merveilles...
...Une façon de mieux connaitre ce pays est peut-être de se plonger dans son abondante littérature, souvent beaucoup plus proche du Maroc réel que toutes les descriptions journalistiques ou touristiques.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Album photos
Archives
Mes amis

«  Septembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Rubriques

Chroniques
Echos...
Insolites
Les dernières informations

Menu

Forum des isitiens
Le tourisme en chiffres
Le Maroc en fesivités
Le tourisme responsable
Le Maroc de quoi être fier...
forum.uniterre
Le Maroc, pays de tolérance !
Le Maroc à cheval
INTERRE ACTIF
Billets d'avion pour le Maroc
Club Alisitt de Rabat et Salé


Maroc-TopSite.Biz

France


Assises nationales du Tourisme

Ministère délégué au Tourisme - 20 novembre 2006

 




 

Ces dernières années, la France, première destination touristique au monde, a connu, malgré le léger tassement constaté en 2003, une croissance touristique particulièrement exceptionnelle, plaçant le secteur d’activité du Tourisme au premier rang de notre économie nationale.


 

Ainsi, les assises nationales du Tourisme 2006 s’inscrivent dans une perspective volontariste, avec une seule ambition, celle de conforter notre place de première destination mondiale, et de consacrer le rôle du tourisme comme un atout pour l’économie française.


 

Table ronde n°2

 

L’innovation maîtrisée, moteur de croissance du secteur touristique

 

Contexte

 

L’importance de l’innovation, concept central dans les activités industrielles, a pendant longtemps été sous-estimée dans les activités de services.

 

Les services, et le tourisme en particulier, encore récemment, étaient considérés comme des activités peu productives, peu capitalistiques et incapables d’innover.

 

Pourtant, dans le tourisme, le rythme des innovations s’accélère, sous la double poussée des changements de comportements des consommateurs et des mutations technologiques. L’approche de l’innovation présente plusieurs facettes : conception de nouveaux produits, nouveaux procédés et modes d’organisation, prise en compte de la complexité des différents segments du marché.

Indépendamment des innovations technologiques qui sont abordées dans la table ronde n°4, les autres formes d’innovation méritent une attention particulière.

 

Plusieurs approches de l’innovation dans le tourisme

 

A côté des nouveaux produits, les innovations de process et d’organisation concernent le fonctionnement de l’entreprise touristique ; les innovations liées au marché visent les relations de l’entreprise et de son environnement. Le petit opérateur familial innove bien souvent sans en être conscient.

 

Les innovations radicales sont porteuses de ruptures significatives dans les modes de production, avec des exemples tels que les hôtels Formule 1, les Center Parcs, les villages du Club Med, les innovations dans la restauration ; des innovations incrémentales moins marquantes (audio guidage dans les musées, ventes de dernière minute, low cost, accessibilité des personnes handicapées…), sont cependant porteuses de modifications souvent limitées dans la fonctionnalité des services proposés. Ce sont pourtant ces formes d’innovation qui constituent l’essentiel des innovations observables dans le secteur du tourisme.

 

Comment favoriser l’innovation dans le secteur ?

 

Les innovations de rupture sont liées à l’action d’individus créatifs et clairvoyants, s’exprimant dans des structures suffisamment importantes pour autoriser un développement de type industriel ; leur diffusion suppose une ingénierie adaptée et une mobilisation de toutes les synergies possibles.

Les micro innovations sont diffuses et portées par une multitude d’acteurs individuels ou d’entreprises de type artisanal souvent fragiles et dénuées de soutiens et de moyens.


 

Des travaux récents dans le cadre du Conseil National du Tourisme ont identifié les principaux freins au développement de ces différentes formes d’innovation et présenté des voies possibles d’amélioration.

 

Ces perspectives d’amélioration de l’innovation dans le tourisme, au-delà de l’ensemble des initiatives actuellement déployées dans les technologies de l’information et de la communication, s’articulent autour de plusieurs thèmes : l’adaptation de la réglementation, la promotion de l’innovation financière dans la prise en charge du financement des projets touristiques dans leurs phases de gestation et de développement, les modalités adaptées de soutien technique et financier aux micro-innovations, le développement de l’esprit d’innovation (événements spécifiques, meilleure reconnaissance et développement de la recherche française dans le domaine du tourisme…).

 

Problématique

 

Vers une approche renouvelée de l’innovation dans le tourisme ?

 

La naissance et la diffusion de l’innovation réussie de l’innovation ne se décrètent pas. L’innovation est un processus dont la nature s’apparente au vivant ; il est plus facile de le bloquer ou de le décourager que de le susciter.

Des acteurs publics et para-publics sont évidemment d’ores et déjà mobilisés pour faciliter, inciter et soutenir l’innovation dans le tourisme : Odit France pour accompagner les entreprises et les collectivités impliquées dans le renouvellement de l’offre touristique, et Oseo né en janvier 2005 de la fusion entre l’ANVAR et la BDPME.

 

Force est de constater que la dynamique d’innovation touristique n’est pas à la hauteur de ce que pourrait générer le secteur.

 

En prolongeant ces éléments de constat, plusieurs questions seront posées aux intervenants dans la table ronde n°2 pour chacun de leur domaine d’intervention :

 

- Dans le tourisme, quels sont les résultats concrets de l’innovation pour l’entreprise, pour la collectivité ?

- En quoi l’innovation concerne t-elle dans ce secteur les différentes fonctions de l’entreprise ?

- Comment l’innovation est-elle productrice de valeur ajoutée et de croissance pour l’entreprise touristique ?


 

 

Articulation de la table ronde

 

Les intervenants de la table ronde n°2, après une présentation introductive sur le concept et l’application de l’innovation dans le tourisme, illustreront ainsi différentes formes d’innovation dans plusieurs domaines de l’activité touristique :

- L’hôtellerie avec le groupe Lucien Barrière et le tourisme viti-vinicole avec la « winery » Philippe Raoux,

- Les thermes et les activités de remise en forme avec l’exemple de Bagnères de Bigorre,

- Les organisations gouvernementales suisse et marocaine du tourisme.

 

Intervenants

Introduction :


Jean-François TASSIN – président du Syndicat national de l’ingénierie loisirs culture tourisme 

Abbas AZZOUZI – directeur général de l’Office national marocain du Tourisme

Léonce DEPREZ – député maire du Touquet

Michel FERLA – vice-directeur de Suisse Tourisme

Serge MESGUICH – directeur général d’Avenir Tourisme

Chantal PIQUEMAL – directrice des Grands Thermes et du centre de remise en forme de Bagnères de Bigorre

Philippe RAOUX – président directeur général de la « winery » Philippe Raoux

Nicolas RICAT – membre du directoire en charge du marketing – groupe Lucien Barrière


 


Publié à 12:42, le 9/12/2006 dans Echos...